Jour #17: Petite démonstration de l'empotage de semis.

Comme vous le savez déjà fort probablement, le Végécube est conçu pour fonctionner en succession de cultures. C'est simple, le cube est en soi une chambre de culture optimisée qui dans laquelle, nous y insérons les semis souhaitées. L'objectif de cette démarche est de maximiser le temps d'éclairage au pied carré et d'obtenir une régularité de fraîcheur dans notre assiette.

 

1) Choix du contenant 
Comme on peut le voir, j'ai choisis un contenant biodégradable, parce que j'en avais en réserve. Ces contenants peuvent cependant devenir dispendieux au fil du temps. Dans ma prochaine plantation, je vous montrerai un truc que j'ai mis au point avec des contenants réutilisables. L'idée du contenant, c'est qu'il doit se former une motte de terreau et de racines et dont cette motte ne doit pas être brisée pour éviter l'exposition des racines à l'air et un choc qui ralentira certainement la croissance. La transplantation ce doit d'être douce et éviter le plus possible ce genre d'inconvénient.

 

2) On charge la terre
Je dépose toujours une petit poignée de fumier additionné de biochar dans le fond de mon petit pot. environ le tiers de la profondeur. Cette charge de bonheur sera toujours présente sous la plante et tout au long de sa vie. Elle sera également répartie dans le sol environnant à l'aide du réseau intime du terreau, réseau dont je vous invite à conserver le plus possible. Le terreau ne doit pas être brassé inopinément, car on détruit alors le réseautage naturel de celui-ci.

 

3) On arrose, les semis aiment l'humidité
Afin de bien démarrer nos semis, la terre se doit d'être bien humide. Attention, humide ne veut pas dire détrempé, la terre doit conserver sa porosité, car les racines ont besoin de respirer!

 

 

 

 

4) On plante 2 fois plutôt qu'une
Les graines ne produisent pas toujours de semis. Étant donné que c'est un cycle de culture, il faut prévoir le plus possible la continuité de ce dernier. Ainsi donc, avoir une option de semis de secour est très sage en soi. Quand je veux deux céléris, j'en plante 4. Ainsi donc, je fais toujours 2 petits trous d'environ 2 cm et après avoir légèrement compacté la terre dans le petit pot. J'y dépose 2 graines dans chaque trous et avec minutie, les graines sont très précieuses, il faut savoir les conserver.

5) On met sous la lampe et on compte les jours!
Bien important de numéroter ses pots et de les associer dans l'application de gestion de cultures. Je ferai une petite vidéo là-dessus à la prochaine plantation.